Démocratie de la rue contre démocratie des palais

Posted on 19 octobre 2010 par

0


La démocratie des palais, c’est celle de gens confortablement installés dans leurs fauteuils du Palais du Luxembourg ou du Palais Bourbon. Bon, je caricature un peu, car leurs bancs ne sont pas si moelleux que ça. Par contre leurs retraites sont bien rembourrées — demandez par exemple à Fabius ou à Juppé à quel âge ils ont liquidé leurs retraites —.

La démocratie de la rue, c’est celle des futurs retraités pauvres qui manifestent pour la conservation des droits acquis des riches retraités ou futurs riches retraités.

Qui va gagner ? Les conservateurs de la rue ou les réformateurs des palais ? Y aura-t-il une nouvelle nuit du 4 août ou une grécisation de la France ?

On se bat par sondages interposés pour connaître l’opinion du peuple. Mais les sondages, c’est souvent trafiqué. Alors les manifestants nous disent que le peuple est derrière lui, qu’ils reçoivent un important courrier les encourageant à continuer la lutte.

Ça, ça peut être une nouvelle idée pour sortir de la crise : la démocratie du papier, au poids du papier : on pèse le courrier de soutien reçu par les manifestants et le courrier de soutien reçu par l’Elysée C’est le plus lourd qui l’emporte.

Le problème, c’est quand la poste est en grève : le dépouillement devient alors hasardeux.

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 
Article publié et censuré sur le site blogs.nouvelobs.com à l’adresse : http://onvousditpastout.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/10/19/democratie-de-la-rue-contre-democratie-des-palais.html

Publicités
Posted in: Retraite