1 fonctionnaire retraité sur 2 non remplacé

Posted on 16 décembre 2010 par

0


En 1905 , l’Alsace et la Moselle n’étaient pas françaises. La curiosité historique, c’est que lorsque ces régions sont revenues dans le giron français, elles ont conservé la vigueur du concordat de 1801, celui signé entre Napoléon et le pape.

Donc les curés (comme les pasteurs et les rabbins) alsaciens et mosellans sont des fonctionnaires payés par l’Etat français — ce qui bizarrement ne choque pas les hommes et femmes politiques qui par ailleurs se disent très attachés à la laïcité selon laquelle « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. » —.

L’Etat français a décidé de s’appliquer à lui-même une politique de rigueur qui consiste à ne remplacer les fonctionnaires partant à la retraite qu’en proportion d’1 sur 2.

Question : cette règle s’applique-t-elle aux curés, pasteurs et rabbins d’Alsace et de Moselle ?

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 
Article publié et censuré sur le site blogs.nouvelobs.com à l’adresse : http://droitdereponse.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/12/16/1-fonctionnaire-retraite-sur-2-non-remplace.html

Publicités