ONUCI et charniers

Posted on 17 janvier 2011 par

0


La mémoire courte de l’ONUCI : quelles furent les suites de la découvertes de charniers en juillet 2004 ? Elle veut aujourd’hui installer Guillaume Soro comme premier ministre de la Côte d’Ivoire, et pourtant :

« “L’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire” (ONUCI) a découvert trois charniers au Nord de la Côte d’Ivoire, dans la région de Korhogo où se sont rendus par deux fois ses enquêteurs chargés des droits de l’Homme et de la police, du 1er au 12 juillet et du 22 au 26 juillet derniers. Avant même la publication de leur rapport, les spécialistes onusiens ont annoncé le 2 août qu’ils avaient pu établir la mise à mort, par balles, décapitation ou asphyxie, de quelque 99 personnes au moins. Les corps ensevelis dans trois sites seraient identifiés comme ceux de victimes des affrontements qui ont opposé dans la métropole nordiste des factions rivales de l’ancienne rébellion du Mouvement patriotique de Côte d’Ivoire (MPCI), les 20 et 21 juin dernier. La victoire était alors revenue à Guillaume Soro, l’actuel chef politique des Forces nouvelles ». »

Monique Mas, sur RFI, le 03 août 2004.

Extrait du document :
"Politologie d’une rébellion. Une « gouvernance par la violence » au Nord de la Côte d’Ivoire ?" par Michel Galy

 
 
L’ONUCI est-elle encore crédible comme arbitre pour un « dialogue à l’ivoirienne » ?

« Le « modèle » d’une médiation réussie semble être ce fameux « dialogue à l’ivoirienne », qui s’ancre sur des conceptions ethniques de la négociation. Redondant sous Houphouët, où il participait d’une « culture de la paix » avec son président-prophète, ce dialogue est bel et bien passé dans les relations sociales et interindividuelles : il constitue certainement un des mots-clef de toute négociation et explique en partie pourquoi les évènements récents n’ont pas dégénéré en guerre civile totale. Rappelons que le déroulement de ce « dialogue » suppose qu’un arbitre jugé impartial demande successivement la version de chacune des deux parties, avant de lancer la discussion, puis rapproche les points de vue et propose une solution. »

Extrait du document :
"De la guerre nomade : sept approches du conflit autour de la Côte d’Ivoire" par Michel Galy

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
Articles précédents sur le même sujet :
"La faillite de l’ONUCI"
"Les musulmans imposent leur « harmonie » dans le nord du pays"
"Horteflammes est-il dans le coup ?"
"Sarkozy menace les français de Côte d’Ivoire et les chinois se marrent"
"L’ONUCI n’a-t-elle pas mieux à faire au Zimbabwe ?"
"Puissances d’argent contre population ivoirienne"
"Coup de force financier contre la Côte d’Ivoire"

 
 
 
Article publié et censuré sur le site blogs.nouvelobs.com à l’adresse : http://voiretsavoir.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/01/12/la-faillite-de-l-onuci.html

Publicités
Posted in: Afrique