Réduire la délinquance routière

Posted on 26 mai 2011 par

1


Il existe une corrélation entre le nombre de retraits de permis de conduire et le nombre de délits pour conduite sans permis de conduire. En supprimant les retraits de permis de conduire, on réduira fatalement le nombre de délits (et de conducteurs sans assurance).

Raisonnement paradoxal à la logique aussi absurde :

Le nombre de morts sur les routes passent de 10.000 à 4.000 morts, c’est grâce aux panneaux annonciateurs des radars judicieusement placés aux endroits accidentogènes : au vu du panneau, l’automobiliste ralentit (que le radar soit en fonctionnement ou hors service, aucune importance, l’effet préventif et dissuasif est suffisant) et le nombre d’accidents diminue. On entend même qu’à une époque on mettait bien visibles des effigies de gendarmes en bois au bord de la route. Un précurseur des panneaux.

Mais le nombre d’accidents augmente depuis le début de l’année. La logique voudrait que l’on multiplie encore le nombre de panneaux avertisseurs, que le radar existe effectivement ou pas d’ailleurs puisque c’est la vue du panneau qui fait prendre conscience à l’automobiliste que sa vitesse est peut-être excessive.

— D’ailleurs cette augmentation est bien relative, car elle fait suite à une baisse conjoncturelle exceptionnelle, donc sur une base anormalement basse, voir le baromètre en détail —

— De plus la cause principale des accidents les plus graves en nombre de tués n’est pas la vitesse, mais – des chauffeurs de poids-lourds inattentifs ou qui se sont endormis – des conducteurs qui ont préféré voyager de nuit avec leurs jeunes enfants et qui se sont assoupis au volant – des jeunes d’une vingtaine d’années qui perdent le contrôle d’un véhicule surchargé, en particulier en sortie de discothèque – des chauffards (en général alcoolisés, et souvent sans permis et connus de la police), à lire dans cet article : "Sécurité routière et radars : l’échec" —

 
Ben non, le gouvernement préfère au contraire supprimer les panneaux qui avaient pourtant démontré leur efficacité. Le choix prioritaire est en effet de remplir les caisses de l’Etat.

Parce que si c’était le respect des limitations de vitesse qui était l’objectif, il suffirait d’imposer des mouchards comme sur les camions. Oui mais dans ce cas, plus d’amendes pour les caisses de l’Etat.

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 

Publicités
Posted in: Société-divers