Joly veut mettre l’armée au vert

Posted on 15 juillet 2011 par

0


La fête du 14 juillet est la fête de la Nation Française, la fête du citoyen français. Ce n’est pas la fête d’une norvégienne.

Eva Joly, une française par accident nuptial (la domestique qui se fait trousser par le fils de la maison), n’est pas imprégnée de la culture et de l’histoire française. Et pourtant en tant que viking, l’armée devrait être chère à son cœur.

C’est vrai qu’aujourd’hui l’armée n’est plus aussi citoyenne — l’armée de conscrits, celle qui a sauvé notre République avant d’être détournée de sa destination et fonction de défense du peuple par Napoléon — depuis qu’elle s’est professionnalisée. Hé bien malheureusement car elle était avec l’école, et plus que l’école, le creuset dans lequel se forgeait l’identité commune du français. C’était notre melting pot, celui où les français apprenaient les valeurs qui nous réunissent. Elle reste cependant l’armée de notre République, elle est même mise au service de la démocratie dans le monde, sans entrer dans le débat et la polémique pourquoi en Libye et pas en Syrie.

Donc l’armée et le 14 juillet, fête de la République et de la Fédération (1790), sont intimement liés. Mais Joly a des pensées pas jolies sur notre armée, elle veut l’exclure de la célébration de notre fête nationale.

Eva Joly, l’écolo tardive, veut la suppression du défilé militaire du 14 Juillet. « Ce n’est pas des valeurs que nous portons » aurait-elle dit. Imaginez une telle pacifique à la tête de nos armées, car c’est quand même à la fonction de Président de notre République qu’elle se porte candidate (aux Etats-Unis il faut être né américain pour postuler à ce poste).

Elle ferait mieux de s’occuper de nos vieux et de nous expliquer ses propositions pour le 5ème risque, le risque dépendance, et comment elle pense financer l’explosion à venir du coût de l’APA (l’Allocation Personnalisée d’Autonomie).

 
 
 

Publicités