Plus bête que notre gauche, tu meurs

Posted on 8 février 2012 par

3


On cherche une gauche plus bête que la nôtre, on espère qu’elle existe, mais on trouve toujours pas. On croit, de sa part, le pire impossible, mais on se trompe.

Je n’avais jamais vu Claude Guéant sourire, hier il était hilare, où ça ? dans l’hémicycle. Pourquoi ? parce qu’il a bien gagné un séjour tous frais payés au Cap Nègre, en tout cas il le mérite, il a bien travaillé pour le mari de la fille de la famille qui a une belle propriété là-bas, malgré les problèmes de tout à l’égout.

Quand on voit ce qui se passe tout à fait démocratiquement en Tunisie et en Egypte où les femmes vont être renvoyées à leur foyer et à leurs enfants, Claude Guéant a eu un mot sur la différence de valeurs entre les civilisations modernes qui respectent la liberté de conscience et l’égalité entre les hommes et les femmes et les civilisations anciennes qui ne les respectent pas. Une simple évidence. — mais évidence refusée de publication sur les blogs du Nouvel Obs —

Hier chez Frédéric Taddeï (Ce soir ou jamais ! 7 février 2012) — à 53 minutes du début de la vidéo — Maboula Soumahoro présentée comme "civilisationiste"(*), à la peau sombre donc doublement spécialiste de l’esclavage, a expliqué que les propos de Guéant n’avaient même pas retenu son attention lorsqu’elle l’entendit. On en conclut que son discours n’avait pas de caractère lepéniste caché et encore moins ostentatoire. Mais voilà, pour les fins intellectuels du parti socialiste, c’était une provocation.

Et ils sortent l’artillerie à l’Assemblée Nationale. Un député tout content de sortir de l’anonymat en alignant un ministre de l’intérieur, Serge Letchimy donc affiche son mépris relatif pour notre civilisation de tolérance, « Aucune civilisation ne détient l’apanage des ténèbres ou de l’auguste éclat. Aucun peuple n’a le monopole de la beauté, de la science, du progrès ou de l’intelligence », ce qui n’est pas faux d’ailleurs, mais n’est pas non plus en contradiction avec ce qu’a raconté Claude Guéant.

Mais voilà, alors que Guéant avait bien maîtrisé ses expressions, Serge Letchimy a fait dans des juxtapositions (camps de concentration nazis et exploitation des noirs par l’esclavage) qui ont levé une tempête dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale.

Conclusion :

Que la provocation de Claude Guéant ait été intentionnelle ou à l’insu de son plein gré, ce que nous ne saurons sans doute jamais, elle a parfaitement atteint son objectif. Voilà pourquoi il était hilare à l’Assemblée Nationale : François Hollande a perdu plusieurs dizaines de milliers de voies dans cette affaire. Elle est bête que je vous dis, notre gauche, elle est bête.

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
(*) Maboula Soumahoro, Docteur en civilisation du monde anglophone, maître de conférences à l’Université François-Rabelais de Tours, membre du Cercle d’Etudes Afro-Américaines et de la Diaspora (CEAAD, Paris), spécialiste en études étatsuniennes, afro-américaines et de la diaspora noire-africaine. Elle a été l’une des co-organisatrices du premier « Black History Month » français (une manifestation, qui existe depuis des décennies aux Etats-Unis, dédiée à la commémoration des populations noires qui ont dû vaincre l’esclavage et gagner leurs droits civiques).

 
 
 

Publicités