Les hollandettes feront-elles mieux que les juppettes ?

Posted on 18 mai 2012 par

3


Les ministres symboles de l’ouverture aux femmes du gouvernement Juppé nommées en mai 1995 avaient tenu moins de 6 mois. Les femmes ministres du premier gouvernement Ayrault feront-elles mieux ?

Un gouvernement resserré en effet, pas plus de 17 ministres… pour chaque sexe. Seulement 17 ministres hommes par conséquent, mais la discrimination positive a obligé François Hollande et Ayrault d’imaginer 17 intitulés de nouveaux ministères à affecter à des femmes.

En réalité 14, car trois femmes ont obtenu de vrais ministères, à la justice et à la santé. Ce qui est normal puisque la magistrature et les professions médicales se sont fortement féminisées. Mais nommer une femmes à l’intérieur ou aux armées aurait eu plus de gueule.

Photos de Christiane Taubira et Delphine Batho, vues par Alain de Ronchin :

Mais quelques ministres hommes ont également des intitulés dont les compétences (et les administrations qui vont avec) seront à préciser, avec une bataille de prérogatives à observer entre Cécile Duflot en charge de l’égalité des territoires et du logement et Benoît Hamon à l’économie sociale et solidaire. Le logement sera-t-il écologique ou solidaire ? Les budgets disponibles ne permettront certainement pas de faire du logement à la fois écologique et solidaire. Arbitrages douloureux en perspective.

Et puis la diversité. On nous dit que Fleur Pellerin est l’étendard de la parité et de la diversité. Une plaisanterie, elle a des parents français de souche depuis l’âge de six mois. Entre Rachida Dati ou Rama Yade et Fleur Pellerin y-a pas photo, cette dernière représente en fait un pur produit français (Essec, Sciences Po, Ena voie royale et non pas par la voie de la discrimination positive), même si made in Corée.

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 

Publicités