Etre riche français aujourd’hui ? Faut être artiste (de la finance)

Posted on 3 septembre 2012 par

0


Comment devenir riche bien que français ? Deux façons : hériter ou gagner beaucoup d’argent. Hériter, c’est toujours possible, mais toute personne n’a pas une maman qui s’appelle Micheline Rosenberg. Quand à gagner beaucoup d’argent, c’est de plus en plus difficile car avant de devenir riche l’État vous en a déjà pris au moins 75%. Alors qui peut encore devenir riche de son propre travail et non pas de celui de ses ancêtres ?

D’abord être le gros gagnant du loto. Là la ponction de l’État est invisible car elle a eu lieu à la source, le gain affiché étant net d’impôts déjà prélevés, mais ceux-ci sont plus que conséquents.

Ensuite être le patron d’un grand groupe : il est connu que les patrons des grands groupes cotés en bourse fixent entre eux leurs rémunérations — ils disent pudiquement constituer un comité des rémunérations, comité réduit de quelques administrateurs eux-mêmes patrons de groupes dont les décisions sont ensuite validées les yeux fermés par le Conseil d’Administration en séance plénière (on a pu en voir les méthodes et les conséquences dans l’affaire rémunération de Jean-Marie Messier à Vivendi, le cas de Maurice Lévy étant très différent et pourtant encore plus décrié) — donc pas de problème pour les rehausser de telle sorte que la rémunération nette soit maintenue.

Ou bien être footeux et subventionné par l’État. Car à part quelques tennismen qui sont déjà fiscalement sortis de France, quel sportif gagne plus d’un million d’euros par an ? Et croyez-vous que les clubs de football qui ont les moyens financiers de leur verser de telles sommes ne demandent rien à l’État (construction de stades, subventions diverses etc.) ? Ces footeux vivent donc grassement grâce aux impôts payés par les français, mais il ne veulent pas participer ? Allons donc! quels mauvais garçons ils font (pas sauvageons, mais presque…).

Ou enfin être artiste. Mais les artistes de la finance, auront-ils droit à ce privilège passe-droit ?

P.S. : l’hélicoptère de Johnny Hallyday sera-t-il taxé à 75% ?

 
 
Articles précédents sur le même sujet :
 

Un salaire de plus d’1 million d’euros, c’est du vol

Publié le 2 septembre 2012

 
 

ou un abus de biens sociaux, ce qui revient au même.

C’est la réponse à faire au patron qui « lance, hystérique : "Les 75%, c’est du viol !" »

"Un riche patron accuse Hollande : "Les 75%, c’est du viol !""

 

Les pleureuses à plus d’un million d’euros par an

Publié le 1 septembre 2012

 
 

Vont-elles être entendues par François Hollande qui voulait taxer à 75% ce qui dépasse un million d’euros par an de revenus ?

Il semble bien que oui. Mauvais signe, très mauvais signe.

 
 
 

Publicités