Quelle réponse à la crise de la dette, hier chez Taddéï

Posted on 19 septembre 2012 par

0


Ou le prix du sang, et le tabou de l’inflation. Illustration d’un article précédent.

C’était ce soir (ou jamais !) que des économistes expliquaient à Frédéric Taddeï (émission du 18 septembre 2012)
1°) que les pays ne rembourseront pas leurs dettes,
2°) que les politiques cherchent toujours la solution pour habiller la chose,
3°) qu’une solution serait de faire payer le prix du sang.

Payer le prix du sang ? C’est-à-dire indemniser les dommages que des peuples ont fait subir à d’autres peuples. Deux exemples ont été donnés pendant l’émission : que les occidentaux payent le prix du sang aux arabes qu’ils ont colonisés, que les allemands payent le prix du sang aux grecs qu’ils ont envahis, occupés et exploités pendant la seconde guerre mondiale.

Par contre la solution, la bonne solution, la vraie solution, la seule solution, une bonne inflation qui efface sous anesthésie les dettes, personne n’y pense, personne n’en parle. C’est ce qu’on peut appeler la pensée unique germanique imposée à toute l’Europe.

 

 

 
 
 

Publicités