L’Académie des sciences pour la censure de travaux scientifiques

Posted on 19 octobre 2012 par

1


L’Académie des sciences publie un avis sur l’étude menée par Gilles-Eric Séralini sur les OGM (un maïs OGM et le désherbant Roundup).

Au-delà de la polémique sur les résultats probants ou non de l’étude, on y lit ceci :

« les six Académies recommandent la création auprès du Président du Conseil supérieur de l’audiovisuel d’un « Haut comité de la science et de la technologie ». La mission de ce Haut comité serait d’attirer l’attention du Président du CSA sur la médiatisation de travaux scientifiques remettant en cause des savoirs partagés par la très grande majorité de la communauté scientifique internationale sans que les responsables de chaînes de télévision ou de radios se soient auparavant assurés de leur validité, alors que la diffusion de ce qui pourrait s’avérer par la suite comme « une fausse nouvelle » aura profondément et indûment influencé les Français, parfois de manière irréversible. Ce Comité qui dans le cas le plus fréquent ne pourrait fonctionner qu’a posteriori, devrait être très réactif dans la mesure où les problèmes qu’il aurait à analyser nécessitent souvent des réponses rapides. »

 
Mais réjouissons-nous : l’Etat soutient la recherche par l’intermédiaire de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) avec le financement de projets concernant les contaminants de l’environnement et leurs effets (CESA) :

« Les différentes activités humaines et les développements technologiques qui y sont associés génèrent une diversité et des quantités toujours croissantes d’agents physiques, chimiques ou biologiques ayant un pouvoir contaminant et des risques potentiels sur la santé humaine, animale et/ou végétale.

Afin de mieux évaluer et de prévenir ces risques, comme d’y remédier, il est nécessaire d’élargir nos connaissances sur la caractérisation et le devenir des contaminants physiques, chimiques ou biologiques et de leurs produits de transformation dans l’environnement, sur leurs effets sur la santé humaine, animale et végétale ainsi que sur l’équilibre et la santé des écosystèmes. »

Oui mais… les budgets ont été annulés.

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 

Publicités