Un guerrier en chômage technique, Sarkozy présente ses états de service

Posted on 18 février 2013 par

0


Il n’est pas colonel de réserve comme son successeur François Hollande(*), mais les interventions extérieures Sarkozy sait mieux que lui comment les mener.

sarkozy mains propres

Mexique : dans l’affaire Cassez, Niquolas Sarkozy a tordu le bras au président mexicain Felipe Calderon. A la troisième clé, ce dernier a lâché prise et fait libérer Florence Cassez. — Que Felipe Calderon n’y soit pour rien puisqu’il s’est toujours opposé à cette libération et que c’est sous la présidence de son successeur que la justice mexicaine a repris ses esprits ne retire rien au fait que la libération de Florence Cassez est à mettre entièrement au crédit de Niquolas Sarkozy. —

Irak : si les français y étaient allés comme Niquolas Sarkozy le préconisait (mais c’était malheureusement Jacques Chirac qui était Président à l’époque), l’Irak serait aujourd’hui pacifié. — Il n’est pas interdit à Niquolas Sarkozy de rêver quand il se rase chaque matin, c’est d’ailleurs peut-être pour ça qu’il ne se rase plus tous les matins. —

Tunisie : la France avait bien raison sous la présidence de Niquolas Sarkozy de soutenir Ben Ali, même vu a posteriori quand on voit aujourd’hui l’évolution politique de ce pays, assassinat politique etc.

Egypte : idem Tunisie.

Libye : c’est la grande œuvre toute personnelle de Niquolas Sarkozy, mais avec un regret, celui de ne pas avoir envoyé des troupes au sol : nous aurions alors pu récupérer les armements qui se retrouvent aujourd’hui disséminés au Mali et dans tout le Sahel. Niquolas Sarkozy le voulait, mais l’opinion publique était contre, alors il a hésité puis décidé que le risque était trop important pour sa réélection.

Syrie : c’est le grand regret de Niquolas Sarkozy, l’absence de l’armée française dans cette région très francophile.

Mali : Sarkozy avait tout prévu et tout préparé, mais au lieu de reprendre les dossiers déjà ficelés par son équipe qu’il lui avait transmis, François Hollande a préféré agir dans la précipitation et l’impréparation.

Tout ceci est naturellement off puisque Niquolas Sarkozy s’est provisoirement retiré de la vie politique. Mais son possible sinon probable retour pour les élections 2017 fait grincer beaucoup de dents, et pas qu’à gauche.

 
Mais qui donc sera le dindon ?

 
(*) François Hollande colonel de réserve est une blague caquedrolesque.

 
 
 

Publicités
Tagué: