Les soixante-huitards, le chinois et Jacques Attali

Posted on 26 février 2013 par

0


Ce n’est pas une chinoiserie, mais c’est en chinant sur les blogs que j’ai trouvé ceci, les soixante-huitards vus par un chinois, qui renvoie à une citation de Jacques Attali.

Quel est le lien ? Simplement une recherche Google à partir de mon article précédent, "Le crépuscule de la cigale soixante-huitarde", sur les mots soixante-huitard et cigale (75.000 résultats).

L’article sur le "Blog de Chintok 中国佬 en Terre Gauloise: Blabla sur la Chine, la France et le Monde à travers un oeil Chinois en France"  :
"Dette Nationale en Europe et Soixante-huitards Mai 1968 "
Extrait :

« les 68 huitards profitent de la vie au delà de leur contribution productive. Pour satisfaire leur hédonisme, et le confort, ils empruntent sans compter les coûts pour les générations qui suivent. Vacances, Club Med, Loisir au centre de leur intérêt. Sauf l’effort.
Après moi, c’est le déluge. C’est un comportement typique que ce mouvement préconise. »

La citation de Jacques Attali, extraite de l’article :
"Trois générations"

« Etrange génération que celle de Mai 68, qui a endetté ses enfants bien au-delà du raisonnable, qui a eu tous les pouvoirs dans sa vie active, et qui veut maintenant tous les patrimoines dans sa retraite. »

 
Mais qui donc est le dindon ?

 
 
 

Publicités