Liberté des minorités en terre d’Islam

Posted on 19 juin 2013 par

8


La persécution des baha’is ou des kurdes dans les pays islamiques est connue. Mais c’est le lot de toutes les minorités en terre d’Islam. Sauf quand elles sont au pouvoir comme les alaouites en Syrie. Sauf que si la dictature est renversée dans ce pays, les alaouites ont beaucoup de soucis à se faire.

Et un rappel, les alévis en Turquie : les musulmans sont contents de la politique du premier ministre Recep Tayyip Erdogan qui a imposé le respect des musulmans turcs chahutés et méprisés par l’ancienne laïcité du pays. Tous les musulmans ? non, les alévis restent persécutés. Et Sultan Yavuz Selim, un massacreur d’alévis, est à l’honneur sur les rives du détroit du Bosphore.

Sur le même sujet :
"Musulmans modérés, mais persécutés"

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos potentiellement diffamatoires"

commentaire :
— Clairement le garde salafique est sunnite et facho : il a censuré ce billet, « Le motif de retrait de votre participation est »: Propos potentiellement diffamatoires ». C’est l’avenir de la France d’être soumis à ces gens-là ???? —
Et pourtant c’est Antananarivo qui est aux commandes de la console.

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
Article précédent :

Être alaouite en Syrie

Publié le 2 septembre 2012

 
 

Le sort de toute minorité en pays arabe : le choix entre la valise ou le cercueil. C’est sans doute ce qui arrivera si les rebelles prennent le pouvoir en Syrie. Et c’est sans doute pour cela que les alaouites, dos à la mer, soutiennent quoi qu’il en coûte le dictateur Bachar al-Assad qui les protège.

Mais la France organisera alors une opération Turquoise pour mettre fin au génocide des alaouites. "Une opération à des fins humanitaires" selon l’appellation courante, "visant à contribuer, de manière impartiale, à la sécurité et à la protection des personnes déplacées, des réfugiés et des civils en danger".

 
 
 

Publicités