De Waterloo à Evian

Posted on 25 mars 2015 par

0


Non pas la conférence d’Evian de 1938 de triste mémoire qui fut aussi une sacrée défaite qui augurait de futurs massacres, mais les accords d’Evian de 1962 qui entérinaient la fin de l’armée coloniale française. Une fin que refusèrent certains qui gardent encore aujourd’hui la nostalgie de l’Algérie française comme Robert Ménard, maire de Béziers qui efface le 19 mars 1962 de la mémoire de sa ville, pour la remplacer par celle « d’un héros français » :

"Béziers : Robert Ménard veut « effacer la honte du 19 mars 1962 »"

 
Waterloo aussi fut la défaite de l’armée d’un dictateur contre les armées alliées et devrait être célébrée en tant que telle : elle scelle en effet la fin d’une dictature avec son cortège de crimes de guerre. Waterloo pour beaucoup d’européens fut une victoire contre une dictature envahissante et occupante, celle de Napoléon.

Les belges ont voulu célébrer cette victoire des alliés contre une dictature, en frappant une pièce gravée de la célèbre "butte du Lion".

piece-Waterloo

Et bien… les français s’y sont opposés :

"France wins second ‘battle of Waterloo’ after commemoration coin dropped "

 
C’est un peu comme si les allemands nous interdisaient de célébrer le 11 mai 1945 !!!!

 
 
 

Publicités
Posted in: Europe politique