Le procès Bonnemaison n’est pas le procès de l’euthanasie

Posted on 3 novembre 2015 par

0


Le procès Bonnemaison est le procès d’une mauvaise procédure d’euthanasie : la procédure dans laquelle le docteur décide seul, sans aucune concertation avec la famille de celle ou celui qu’il veut et va euthanasier, ni même d’autres médecins ou membres de l’encadrement médical.

Car

« Je ne partage pas ma décision thérapeutique »

explique le docteur Nicolas Bonnemaison. Un docteur qui se pense tout puissant quoi, et aussi infaillible que le pape en quelque sorte.

Gateau Bonnemaison
Et il en fait des paris avec ses collègues, ce n’était pas un pain au chocolat, mais un gâteau au chocolat qu’il pariait sur la mort de ses patientes :

Un gâteau au chocolat comme pari sur une mort imminente, le récit de Jean-Philippe Deniau

 

 

Extraits de
"Bonnemaison mis en difficulté par des paris à la veille de deux décès"

Et pour réécouter les compte-rendus du procès par Florence Sturm :

"Le procès en appel de Nicolas Bonnemaison au jour le jour"

par exemple :

« Septième jour
La cour a continué à entendre les familles des patients décédés. Les proches entendus ce mardi matin ont manifesté leur soutien à Nicolas Bonnemaison. En revanche, les infirmières continuent à exprimer leurs doutes et leur désaccord. Compte-rendu à la mi-journée de Florence Sturm :
http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=5098731
 »

 
 
Un commentateur explique que le docteur Nicolas Bonnemaison est un « Pauvre homme » parce qu’il a été condamné « alors qu’il n’a fait que ce que sa conscience lui commandait. ».

Mais un autre commentateur lui rétorque très justement « Super ce premier commentaire : la nouvelle arme des avocats pour le futur. Si chacun suit sa conscience ça va être un sacré foutoir. Et si je m’en prends à ta famille parce que je suis ma conscience, tu m’excuseras? »

On pourrait même ajouter que les frères Kouachi aussi ont fait ce que leur conscience leur commandait.

 
 
P.S. : « L’ex-urgentiste bayonnais Nicolas Bonnemaison a tenté de mettre fin à ses jours. Son pronostic vital est engagé. »
Que va décider l’urgentiste qui a sa vie entre ses mains ? Il a décidé de mourir, peut-on aller à l’encontre de sa décision mûrement réfléchie ? Peut-on décider à sa place de le retenir dans la vie ?

 
 
 
 
Quant à l’euthanasie de la liberté d’expression, voici le dernier commentaire censuré sur les blogs de L’Obs pour le motif notifié de "Propos potentiellement non conformes à la loi" (03/11/2015 11h26) :

« et bientôt Marine aussi fera sa tournée des manants depuis l’Elysée. Mais y-aura un changement, momo ne pourra plus dire ce qu’il dit de Hollande : la présidence sera de nouveau sacrée, et tout coupable de lèse-marine sera immédiatement embastillée. »

en réponse à un commentaire dudit momo, un blogueur également grand admirateur du docteur Bonnemaison, que voici :

« Qui peut encore avoir la moindre estime pour un tel personnage [François Hollande] ? Nous sommes-là dans un mauvais feuilleton digne de Plus belle la vie ! Cette mise en scène nous rappelle en effet Giscard l’accordéoniste ! Le roi se déplace chez les manants, et nous voyons un Pouvoir monarchique aux abois prêt à tout… »

Écrit par : momo le lundi 02 novembre 2015

et également censuré pour le même motif de "Propos potentiellement non conformes à la loi" (03/11/2015 11h35) :

« C’est Marine à L’Elysée qui est « Propos potentiellement non conformes à la loi »  ? »

Les netino-boys s’en tiennent une telle couche, qu’on se demande parfois s’il sont bien conformes à… disons aux normes d’un homme (ou femme) dont le cerveau fonctionne au moins a minima, car en-dessous c’est un ticket pour l’euthanasie.

 
 
 

Publicités