Nation et religion

Posted on 5 février 2016 par

0


le Corse et le Maure
Réflexion pour week-end ensoleillé.

La nation serait définie à partir d’un peuple, exemple le peuple corse, ou le peuple d’Israël.

Oui mais alors… comment définir les limites d’un peuple pour déterminer les limites d’une nation ?

Et si une nation c’était d’abord une religion dominante ?

L’exemple du Royaume-Uni est caractérisitique : que différencie le peuple anglais au peuple irlandais sinon la religion ? L’Angleterre est un pays anglican, l’Irlande est un pays catholique, et en Ulster les deux religions se combattent pour le pouvoir.

Aux Etats-Unis les WASP (protestants) ont été longtemps dominants avant que le catholique Kennedy devienne Président (et le paraît-il, selon certains, musulman Obama).

Bien sûr il existe des exceptions comme la Bavière catholique dans la nation protestante allemande. Mais un pays sans religion dominante est souvent en guerre civile : le Mali ou même il n’y a pas si longtemps la Côte d’Ivoire.

C’est particulièrement vrai pour les pays dont les limites ont été arbitrairement fixées par un colonisateur. C’est ainsi que la guerre civile puis la partition de l’Empire des Indes entre Inde et Pakistan s’est faite en fonction de la religion plus qu’en fonction des ethnies. Ou aujourd’hui encore les guerres très religieuses entre sunnites et chiites qui déchirent les pays musulmans du Moyen-Orient.

le corse et la tete de Maure par Goutal

 
 
 

Publicités