L’habit fait-il le repenti ?

Posted on 18 août 2017 par

4


Ahmad Al-Faqi Al-Mahdi, costume cravate pour ce djihadiste qui supervisa la destruction des mausolées de Tombouctou (2012).

La Cour Pénale Internationale (CPI) s’est donc occupée de condamner la destruction du patrimoine mondial, mais pour les meurtres et viols, les victimes peuvent bien attendre, bien que le vice-président de la FIDH ait demandé que la condamnation ne fasse pas « oublier les autres crimes commis à l’époque dans la ville ».

 
 
 

Publicités